vendredi 8 avril 2016

45 REGLES POUR ETRE HEUREUX




En général je me mefie comme la peste des "ordonnances" et des recettes pour devenir ceci ou cela, plus heureuses, plus belles, plus plus plus... Cependant,  ces 45 règles m’ont particulièrement parlé car elles recèlent de la sagesse et de l'humour, ce dont nous avons besoin dans les temps qui courent... je les partage avec vous dans l’espoir qu’elles vous inspirent à votre tour. Elles ont été rédigées par Regina Brett, journaliste américaine, et traduites par Michel Poulaert. MERCI! 
  1. La vie est injuste, mais elle reste belle.
  2. Lorsque vous doutez, faites juste un petit pas de plus vers l’étape suivante.
  3. La vie est trop courte pour haïr qui que ce soit.
  4. Ne vous prenez pas trop au sérieux, personne ne le fait.
  5. Vous n’avez pas à remporter tous les désaccords. Acceptez les désaccords.
  6. Remboursez vos dettes.
  7. Pleurez avec quelqu’un, c’est mieux que de pleurer seul.
  8. Epargnez pour vos vieux jours et commencez dès que vous recevez votre prochain salaire.
  9. Pour ce qui est du chocolat, résister est inutile.
  10. Faites la paix avec votre passé pour qu’il ne pourrisse pas votre présent.
  11. Ce n’est pas grave si vos enfants vous voient pleurer.
  12. Ne comparez pas votre vie avec celle des autres, vous n’avez aucune idée du chemin qu’ils ont dû traverser.
  13. Si une relation doit être secrète, n’en faites pas partie.
  14. La vie est trop courte pour passer votre temps à vous plaindre. Occupez-vous à vivre votre vie.
  15. Vous pouvez tout traverser si vous vous consacrez à aujourd’hui.
  16. Un écrivain écrit. Si vous voulez devenir écrivain, écrivez.
  17. Il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse. Cela ne dépend que de vous et de personne d’autre.
  18. Quand il s’agit de tout ce que vous aimez dans la vie, n’acceptez pas le « non » comme réponse.
  19. Allumez les bougies, mettez les belles nappes, portez une belle lingerie. N’attendez pas les occasions spéciales. Aujourd’hui est spécial.
  20. Consacrez votre temps à la préparation et ensuite vous serez entraîné par le mouvement.
  21. Soyez excentrique aujourd’hui. N’attendez pas de vieillir pour porter du violet.
  22. L’organe sexuel le plus important est le cerveau.
  23. Personne n’est responsable de votre bonheur, sauf vous-même.
  24. Répertoriez tous vos soi-disant « désastres » et demandez-vous : « dans cinq ans, est-ce que cela aura encore de l’importance ? »
  25. Pardonnez tout à tout le monde.
  26. Ce que les autres pensent de vous n’est pas votre affaire.
  27. Le temps guérit presque tout. Donnez du temps au temps.
  28. Votre travail ne prendra pas soin de vous lorsque vous serez malade. Vos amis oui. Restez en contact avec eux.
  29. Qu’une situation soit bonne ou mauvaise, cela changera.
  30. Croyez aux miracles.
  31. Tout ce qui ne tue pas vous rend réellement plus fort.
  32. Vieillir bat l’adage « mourir jeune ».
  33. Vos enfants n’ont qu’une seule enfance. Faites-en quelque chose de mémorable.
  34. Sortez tous les jours. Il y a des miracles qui se passent dehors.
  35. Si vous jetez vos problèmes sur un tas en voyant ceux des autres, vous arriverez à relativiser.
  36. La vie ne s’évalue pas. Foncez et tirez le meilleur parti de la vie.
  37. Débarrassez-vous de tout ce qui n’est pas utile, beau ou joyeux.
  38. Tout ce qui compte vraiment, c’est que vous ayez aimé.
  39. La convoitise est une perte de temps. Vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin.
  40. Le meilleur reste à venir.
  41. Peut importe votre état d’esprit : levez-vous, habillez-vous et montrez-vous.
  42. Prenez une profonde respiration, ça calme l’esprit.
  43. Si vous ne demandez pas, vous n’aurez pas.
  44. Lâchez prise.
  45. La vie n’est pas toujours facile, mais elle reste un cadeau.

lundi 7 mars 2016

Bonnes pratiques de résolution non-violente de conflits

©photo Pascale Leprince-Ringuet

Bonnes pratiques de résolution non-violente de conflits en milieu éducatif (formel et non formel)


En 2002, encore à l’Unesco, j’ai édité ce petit livret qui a circulé en beaucoup de pays grâce à ses versions en anglais, français et espagnol, et qui est épuisé depuis. J’étais, à ce moment, responsable des programmes et des pratiques d’éducation non-violente à l’école et en dehors de l’école. Ce qui me tenait à cœur à l’époque, et qui encore me plait, était de valoriser la dimension de créativité dont toutes ces pratiques en font preuve, avec leur capacité d’inventer et de s’amuser avec les gens, les enfants, les éducateurs, les parents.

La plupart de ces pratiques ont depuis pris de l’essor, comme la CNV qui est aujourd’hui assez connue en France et dans le monde entier. Mais il y en a encore trop nombreuses qui ne sont pas suffisamment pratiquées, comme la médiation qui devrait, à mon avis, être intégrée (tout comme la CNV !) et rendue obligatoire dans les programmes scolaires.

Voilà, pour égayer votre semaine, mon petit cadeau d’un lundi de mars froid et pluvieux...



mercredi 20 janvier 2016

ETRE PASSEUR DE JOIE


Le samedi 30 janvier de 14h à 18h

inscription au : http://www.forum104.org/formulaire_753_23765_form_etape_coord/inscription.htm