vendredi 18 juin 2010

RESPIREZ LA JOIE


...un exercice pour tous les jours 



Détendez vous, les yeux fermés. Si vous êtes assis, trouvez une bonne position sur votre chaise ou sur votre coussin, essayez d’appuyer les pieds sur le plancher, le dos sur le dos de la chaise.  Des toutes les façons, relâchez les épaules, les bras, les mains, les jambes.

Concentrez vous maintenant sur votre respiration. Observez la. Si elle est rapide, ralentissez le rythme de votre souffle. Inspirez avec conscience, expirez avec conscience.  Remplissez vos poumons d’air. Sentez le bien-être que l’air provoque dans votre corps, la douceur du mouvement de l’air rentrant et sortant de votre corps.  Le ventre se gonfle doucement, les pensées se calment, un subtil plaisir envahit vos cellules.  Le plaisir est un élément capital de cette pratique car dès que nous trouvons du plaisir à la présence, nous avons une tendance naturelle à y revenir.
  
Cherchez maintenant dans votre mémoire un souvenir heureux. Un moment de l’enfance, une rencontre, une parole, un geste, une image ou une situation particulière qui vous a envahis de joie, de plénitude. Il peut s’agir d’une simple situation provoquée par la rencontre avec la nature, un arbre, une fleur ou un paysage. Nous avons tous, sans distinction, vécu un tel moment au moins une fois dans notre vie. Il ne s’agit pas d’aller chercher des souvenirs d’épisodes extraordinaires. Car la joie est un élément ordinaire de notre vie, elle en est partie intégrante. 

Essayez de vivre à nouveau ce moment, comme dans un film dont vous êtes le protagoniste. Gardez bien cette image en tête et maintenant sentez votre corps qui est traversé par l’émotion de la joie… vous êtes heureux ! Même s’il s’agit d’un instant, vous êtes heureux pendant cet instant. Il vous appartient entièrement. Vous avez vécu ça et votre corps, vos cellules et votre esprit en conservent la mémoire. C’était bien vous, cette personne souriante, émue, traversée par l’émotion de la joie de vivre ! Vous ressentez à nouveau le bonheur qui vous traverse et vous restez avec cette sensation.

Vous la ressentez avant tout dans le cœur : il est en joie, il bat à l’unisson avec le rythme du monde, il est ouvert. Comme quand vous êtes amoureux, vous sentez le cœur battre, pulser. Vous laissez au cœur la place qui est la sienne dans votre corps, dans votre vie. C’est son intelligence pleine d’amour qui vous conduit dans le chemin de la joie. 

En suite vous faites circuler cette joie bénéfique dans toutes vos cellules : à partir du cœur elle s’irradie comme un soleil jaune vers les autres organes, intérieurs et extérieurs.  Elle passe à la poitrine, ses rayons réchauffent les paumons, les bronches, les épaules, les bras, les mains. La joie est l’émotion de l’énergie, donc de la vie. Sentez le plaisir de la vie dans vos cellules. N’oubliez pas de respirer ! Le souffle aussi contribue à cette sensation de bonheur, le souffle est la vie et vous êtes en train d’en respirer la meilleure partie !

Cette agréable sensation continue à se répandre : elle descend maintenant dans le bassin, le ventre, les intestins, le sexe.  Elle circule dans le dos, le bas du dos, les anches. Et continue comme un flot doré vers les jambes, les cuisses, les mollets, les chevilles et les pieds. 

Comme un soleil d’or, la joie irradie ses rayons aussi vers le haut du corps, du centre du cœur elle se dirige vers la gorge, le cou, devant et derrière, les mâchoires, la bouche. Un sourire se dessine sur vos lèvres, peut être un éclat de rire ! Elle continue sur les tempes, le front et le haut de la tête. Comme une fontaine, une pluie de lumière dorée descend du sommet de la tête pour s’unir au centre du cœur et vous englobe.

Restez avec cette vision quelque seconde et continuez à respirer calmement.
Prenez conscience que vous êtes des êtres de Joie. Que la vie est l’expression de cette Joie. Que vous pouvez retrouver cet état à tout moment. Que personne ne peut vous en priver. Il est en vous. Il est Vous !

Maintenant revenez petit à petit dans la pièce, sans perdre cette sensation, ce sourire, ce bien être. Restez en présence du plaisir que ce souvenir vous a évoqué et lentement ouvrez les yeux. Si vous n'êtes pas seuls, regardez vous les uns les autres, souriez vous, touchez vous si vous voulez, contactez le regard des personnes  et pendant tout le reste de cette journée, n’abandonnez pas la Joie que vous venez de retrouver.   
      


C’est une micro-pratique que vous pouvez répéter plusieurs fois dans la journée.  Après quelques semaines de cette pratique qui commence par l’attention à la respiration qui devient consciente pour finir avec la visualisation de la lumière de Joie, la joie s'épanouit en vous à tout moment: lorsque vous sortez de chez vous, lorsque vous  marchez dans la rue, lorsque vous arrivez sur votre lieu de travail, lorsqu'une pause naturelle intervient entre deux moments de concentration.

Ce n'est plus alors une pratique mais une manière de goûter plus pleinement à la vie, à la sensorialité et c'est la base de toutes les pratiques ultérieures.



Ses effets sont extraordinaires :




- réduction du stress




- développement de la sensibilité sensorielle


- équilibre général du corps


- calme, équilibre


- amélioration des capacités mentales et de la concentration


- micro-repos distillés sur l'ensemble de la journée


- précision des mouvements physiques




- sensation de plénitude et de joie…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membre du